De Montréal vers le monde, un regard sur l'art contemporain The view from Montreal - an exciting glimpse of contemporary art across the world

expositions / exhibitions

Exposition en cours Current exhibition

Andréanne Hudon

Andréanne Hudon : Sauvageries

Commissaire Réal Lussier
Salle Projet

28 Octobre 2017 ‐ 2 décembre 2017

Bouquet # 2, 2016, huile sur toile, 183 x 122 cm.

Bouquet # 2, 2016, huile sur toile, 183 x 122 cm.

Andréanne Hudon : Sauvageries

Si la nature semble bien être la source d’inspiration des toiles d’Andréanne Hudon, celles-ci ne correspondent toutefois pas tout à fait à l’image qu’on se fait habituellement des genres picturaux du paysage ou de la nature morte. Ici, l’artiste sait s’éloigner de la représentation classique sous forme de nature morte pour s’approcher davantage de ses sujets. De fait, les cadrages serrés, étroits, des sujets permettent à l’artiste de les extraire de tout contexte spécifique.

Andréanne Hudon ne se concentre que sur les effets de textures, de formes, de lignes et de coloris. Ainsi isolés, ses sujets, fleurs et autres végétaux, deviennent à la fois mystérieux et fascinants. Les compositions luxuriantes, au style expressif, se trouvent en fait chargées d’un surprenant mélange d’étrangeté et de beauté. Les éléments naturels s’y métamorphosent en quelque sorte pour apparaître parfois équivoques et susciter l’émergence, semble-t-il, d’une réalité sous-jacente.

 Réal Lussier
Commissaire

 

 

 

 

 

Partagez cette exposition:

Léopold L. Foulem

Panorama

28 octobre 2017 ‐ 2 décembre 2017

Panorama

Ce nouveau groupe de sculptures dont l’origine remonte à 1983 est composé d’assemblages tout à fait hétéroclites. Un mélange incongru de formes céramiques modelées et d’objets trouvés, une caractéristique prépondérante de sa prolifique démarche artistique.

Les cônes carbonisés, éléments centraux de ces installations intimistes insolites, peuvent être compris comme des vestiges de volcans et les formes excentriques polychromes agglutinées sur leur flan pourraient figurer de fictives coulées de lave « artistiques ». Leur structure architectonique aléatoire dominante accentue et affirme la plasticité inhérente de l’argile et établissent une contradiction conceptuelle décisive entre la matière et la surface radicalement peinte des protubérances, celles-ci de surcroit antinomiques.

Ici se confrontent et se conjuguent des images inédites suggérant des sites, des panoramas controuvés à connotations surréalistes, mais indubitablement post-modernes et actuels.

Partagez cette exposition: